Aujourd’hui, notre Tour de France des confinés s’arrête chez Philippe Milliau, le fondateur et président de TV-Libertés.

Riposte Laïque : Avant d’évoquer la situation de notre pays, permettez-nous une question personnelle : comment se passe le confinement, pour vous, depuis un mois et demi ?

Philippe Milliau : Je suis dans une situation particulièrement favorable : je vis dans une grande propriété campagnarde avec deux hectares peuplés de moutons, de volailles, chiens et chats, environné d’arbres fruitiers, de fleurs et d’oiseaux. Cette période particulière a renforcé mon contact avec mère nature; et permis des réflexions… distanciées !

Pendant la crise, le taux d’audience de TV-Libertés a nettement augmenté

Riposte Laïque : Vous êtes le président-fondateur de TV-Libertés. Quelles sont les conséquences, pour cette chaîne patriote de réinformation quotidienne, du confinement ? Cela met-il en danger son avenir ?

Philippe Milliau : Je salue le dévouement de nos collaborateurs, et en particulier de la rédactrice politique en chef qui a poursuivi les enregistrements quotidiens depuis son appartement. Les audiences du fil d’actualité, et des émissions ont nettement augmenté; l’équipe commerciale a poursuivi son travail également et les dons, vitaux pour la suite n’ont qu’un peu fléchi. Par milliers et milliers, de nouveaux téléspectateurs se sont abonnés à la lettre quotidienne, une des mesures”barrière” préconisées par notre directeur général, Martial Bild. Nous préparons le monde d’après crise sanitaire, avec énergie et optimisme.

Là où on pouvait attendre un Etat chef d’orchestre, nous avons eu une administration paralysante

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur cette situation ahurissante à laquelle notre pays est confronté depuis deux mois ? Que pensez-vous d’abord de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Philippe Milliau : Tout a été dit là dessus : dans l’improvisation politique et l’incompétence technique, nos dirigeants ont amplement montré que leur seul art résiduel était celui de la communication; pardon de la propagande. Il n’est pas un hasard que le nombre de victimes rapporté à la population ne soit important que dans deux catégories de pays : les anglo-saxons, dont le système de santé est précaire et onéreux pour le malade d’une part; et les pays dont l’état profond est socialiste et dégénéré, pourvu de gouvernants-marionnettes de l’autre.

Le confinement généralisé, c’est la réponse du lapin traqué qui préfère mourir de faim

A l’inverse, les pays ayant investi normalement dans leur système de soins et de prévention (Allemagne par exemple ) ou disposant de dirigeants dignes de ce nom (Russie, Inde, par exemple) ont fait face. Le confinement généralisé, c’est la réponse du lapin traqué qui préfère mourir de faim, tremblant et sans lumière. Mobilisée, l’industrie française aurait pu fournir des masques dès février (qui ne servaient à rien selon les éminents spécialistes du gouvernement), donner des moyens de dépistage des populations fragiles (sans intérêt selon les mêmes qui ont demandé d’attendre que le degré de gravité individuelle soit dramatique pour intervenir médicalement), pratiquer une quarantaine sélective et donc efficace, des soins classiques, selon notamment le protocole Raoult, dès le début de la contagion (au lieu d’interdire la prescription du seul médicament un peu efficace et le réserver en fin de parcours de maladie lorsqu’il est inutile). En bref, la où on pouvait attendre un Etat chef d’orchestre, nous avons eu une administration paralysante. Bravo.

Ils veulent nous imposer un modèle de surveillance et de contraintes “à la chinoise”

Riposte Laïque : Certains disent, parfois pour des raisons différentes, que cette crise sanitaire est une aubaine pour le pouvoir français, et plus largement pour les mondialistes. Votre avis ?

Philippe Milliau : D’abord une observation à caractère global : en un trimestre l’épidémie a tué 200 000 personnes dans le monde; dans le même temps l’excédent des naissances, qui vient accentuer la surpopulation et les problématiques induites, en particulier écologiques, a été de 20 millions, cent fois plus. Sans rien enlever aux drames et aux souffrances engendrés par la maladie, cela nous remet en perspective la question. En fait il y a trois questions en cause : la question sanitaire (je veux vivre longtemps et en bonne santé), la question économique (je veux profiter largement des techniques modernes et de la société de consommation), et la question de civilisation (je veux profiter d’un mode de vie pourvu d’un maximum de libertés individuelles et collectives). Tout se passe comme si les mondialistes nous disaient : ayez très peur braves gens (communication de guerre) et acceptez au nom de la lutte sanitaire une économie provisoirement en berne, puis des libertés sérieusement réduites. Un modèle de surveillance et de contraintes “à la chinoise”, sans oublier des zones de profit (tous les médias et les voix officielles ensemble pour le traitement à 100 Euros, suivi du vaccin à 200 Euros sans doute, face à une Chloroquine à 15 centimes….), le tout couronné par la république universelle des droits de l’homme comme mantra. En fait rien n’est certain, car ils ont sans doute un peu prématurément montré leur vrai rêve : l’homme universel pucé, contrôlé, uniformisé, sous la domination de sachants puissants, riches et sans frontières. Je note d’ailleurs la proximité systémique avec certains prédicateurs qui aimeraient bien eux aussi contrôler et uniformiser. Les premiers régnant par la mort sociale des rebelles, les seconds par la terreur et l’ignorance.

Riposte Laïque : Vous attendiez-vous à ce type de discours du Premier ministre, ce mardi, et aux mesures, souvent confuses, qu’il a annoncées ?

Philippe Milliau : Oui : on discrimine sans discriminer, on relance l’économie sans lâcher les freins qui la bloquent, on retourne à l’école universelle par petits groupes particuliers, on rouvre des transports en commun pas trop communs, on rend obligatoires les masques inutiles, etc etc.

Riposte Laïque : On vous sait un homme épris de liberté, d’où le nom de la chaîne que vous avez créée. Qu’est-ce qui vous révolte le plus dans la situation que nous subissons tous ?

Philippe Milliau : Parmi les privations de libertés, celle de penser autrement, de confronter des hypothèses, des points de vue. Jadis, dans l’antiquité l’orient était univers, l’occident plurivers. Aurait-il gagné au point d’interdire l’agora, le forum, le débat, la philosophie? Bref notre civilisation connait un vrai péril, mais comme dit le poète “là où croit le danger, là croit ce qui sauve”.

Les pays européens seront les grands perdants de la crise

Riposte Laïque : Vous avez souvent des analyses économiques pertinentes, et vous êtes un homme de chiffres. Comment voyez-vous le poteau d’arrivée, pour la France et les Français, au bout de plusieurs semaines de paralysie du pays ?

Philippe Milliau : Je regarde quelques chiffres et prévisions en effet, et j’observe que le monde chinois devait avoir une croissance de 6,5 points qui sera ramenée à 2,5 points. La France de 1,5 point qui va se transformer en moins 8,5 ou pire avec la crise. Faites le calcul : l’écart initial était de 5 points, et il passe à 11 points. Ce qui signifie un basculement géo-économique en faveur de l’Asie. Si les Amériques, comme il y a lieu de le penser font mieux que les Européens, alors les pays européens disparaissent en termes de puissance, de capacités. On le voit déjà en France au plan sanitaire : notre incapacité à investir ou même à maintenir les niveaux antérieurs (cf l’état de nos hôpitaux) a été cause du désastre en chaîne : pas de réponse sanitaire à la hauteur, donc confinement, donc extension de la crise à l’économie, puis à la santé elle même. Maintenant, tant que les populations vivent dans leur substance profonde, rien n’est jamais perdu : on peut imaginer une proximité de révoltes sociales avec une révolte culturellement identitaire et économiquement localiste. C’est sans doute parce qu’ils craignent  cela qu’on assiste à un renforcement de la répression organisée par les tenants de la pensée unique et obligatoire.

Les chiens de garde ont été d’une docilité dérangeante

Riposte Laïque : Qu’avez-vous pensé du traitement médiatique des médias traditionnels, depuis le début de cette crise ?

Philippe Milliau : Hormis les médias alternatifs partiellement rejoints par CNews, Sud radio, et Valeurs actuelles, une platitude, un conformisme voire une sidération devant la communication de guerre du gouvernement. Les chiens de garde, fact checkers faisant respecter la doxa officielle pourtant changeante avec une docilité dérangeante. Ce qui est très encourageant : en confinement, les gens ont du temps pour s’informer, d’où l’augmentation générale des audiences. Pour ce qui nous concerne, le multiplicateur aura été de trois à quatre, avec beaucoup de nouveaux qui ne nous connaissaient pas.

Bien sûr, la loi Avia va revenir, puisqu’ils veulent tout verrouiller

Riposte Laïque : Avant le déclenchement de la crise, ce gouvernement préparait la loi Avia. Pensez-vous, comme la réforme des retraites, qu’il va remiser ce projet, ou bien au contraire le voyez-vous revenir rapidement sur le devant de la scène ?

Philippe Milliau : Ils tenteront de tout verrouiller, donc la loi Avia (au début je croyais que c’était une loi qui concernait les distributeurs d’essence, eh bien, non!) reviendra. Mais qu’ils prennent garde, car les conditions mentales de l’après guerre ne sont jamais celles de l’avant guerre. Il y aura des surprises.

Riposte Laïque : Pensez-vous que la situation nouvelle du pays, et l’évidence (sauf pour Macron) du retour des frontières, change la donne politique, et offre des opportunités nouvelles pour une alternative patriote en France ?

Philippe Milliau : Chaque camp va tirer parti d’une situation nouvelle, avec des arguments perçus différemment. Opportunités, certainement oui. Les forces et les hommes sont-ils déjà tous présents? J’en doute. Là aussi l’histoire est le lieu de l’imprévu.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Philippe ?

Philippe Milliau : Oui, plus que jamais la place des penseurs (comme Onfray ou de Benoist) et les vulgarisateurs comme nous le sommes, vous et nous, ont un rôle charnière. Riposte Laïque a aussi une opportunité nouvelle d’évolution et de développement, c’est ce que je vous souhaite de tout cœur.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s