En pleine crise sanitaire face à l’épidémie de Coronavirus, il y a « quelque chose qui s’est cassé entre les Français et le gouvernement ». Et le confinement ne fait que l’amplifier, pour Eric Brunet. Voici sa lettre ouverte.

« Il y a un truc qui s’est cassé. 

Mesdames, Messieurs, il y a un truc qui s’est cassé: la confiance dans l’État protecteur, ce modèle français qu’on connait depuis des années. Depuis l’après-guerre, il y a un problème en France, les syndicats disent ‘Il faut plus de moyens’, l’État met plus de moyens, et que ce soit les gouvernements de gauche, ou de droite, tout le monde se satisfait de ce mode de résolution du problème. On met des moyens, on les alloue à la sphère publique, évidemment à l’État, et le problème est réglé. Sans d’ailleurs qu’on évalue les politiques publiques. 

Sauf qu’en ce moment, pendant la crise du coronavirus, l’évaluation est faite tous les jours, par 67 millions de Français confinés, qui regardent ce qu’il se passe en France, et dans d’autres pays pour comparer.

« A la fin, la France sera un des deux pays les plus touchés du monde »

Alors bien sûr, il y a pire que la France. Sauf qu’en France, on la ramène depuis longtemps en disant qu’on a le meilleur système de soins du monde, et là où on a un peu raison, c’est qu’on a le système de soins le plus coûteux de la planète. Nous, contribuables, nous sommes ceux qui contribuent le plus à notre système de soins public. Et j’ai envie de dire qu’on n’en a pas pour notre argent. 

D’abord parce qu’il y a une réalité: c’est l’Allemagne, juste à côté de nous. Ils ne pérorent pas, c’est 10% de leur PIB le système de soins contre 12% chez nous, et dès le mois de janvier, ils avaient 40.000 lits de réanimation ; alors que nous on a atteint péniblement les 12.000 lits de réanimation.

Eux, leur système de soins, il s’est entendu avec le privé, assez intelligemment, un attelage assez pertinent, avec l’État arbitre, et le privé, et les laboratoires pharmaceutiques ont produit des tests. Efficience extraordinaire, efficacité remarquable: ça, c’est un État protecteur qui travaille avec tous les acteurs pour protéger toute la population de l’Allemagne. Même chose sur les masques, à la fin du mois de janvier, les Allemands étaient pourvus: remarquable!

Nous, notre État jacobin, à la française, il n’a pas tellement protégé. Je rappelle que quand on regarde le ratio des morts dans une population par le nombre d’habitants, on se rend compte que la France est aujourd’hui le quatrième état du monde le plus touché, celui dans lequel il y a le plus de personnes décédées dans la population générale. Je pense très sincèrement qu’à la fin de cette crise du coronavirus, la France sera un des deux pays les plus touchés du monde. Donc, quand on se compare avec nos voisins allemands, ou avec d’autres pays, comme le Vietnam, 97 millions d’habitants, quelques centaines de cas et pratiquement pas de morts.

« Fadaises et billevesées tous les soirs »

Alors il me semble que la première victime de cette crise du coronavirus, ça va être la foi dans le tout État, la capacité de l’État à nous protéger. Je pense qu’après cette crise, beaucoup de Français s’interrogeront, et beaucoup de Français diront: « l’État nous a menti, l’État a fait des erreurs ».

Sans vouloir parler de mensonge d’État, car je ne veux surtout pas me faire traiter de complotiste, on nous a raconté des fadaises et des billevesées tous les soirs, pour camoufler et masquer les erreurs qui avaient été faites, notamment sur les masques et sur les tests, que nous continuons de payer.

Donc le premier enseignement de cette crise, mesdames, messieurs, la confiance des Français dans l’État, comme structure essentielle pour gérer les crises, est en train de s’éroder gravement. Et ça va laisser des traces. »

LVPT – Laveritepourtous.com

Publicités
Publicités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s