A leur arrivée sur les lieux, pompiers et policiers constatent la présences de plusieurs véhicules en flammes mais se trouvent bloqués devant une barricade constituée de containers-poubelles enflammés.

Un groupe hostile d’une dizaine de “jeunes” se trouve derrière le barrage en flammes et prend à partie les fonctionnaires en les bombardant aussitôt d’une pluie de projectiles de toutes sortes.

Immédiatement un premier véhicule de police est atteint et devant une charge des racailles qui se précipitent, véhéments, vers les voitures des fonctionnaires, ceux-ci sont contraints de prendre la fuite et se replier plus loin dans le quartier!

Pompiers et policiers devront attendre plus de deux heures avant que les racailles se dispersent et que les véhicules en flammes puissent être éteints par les soldats du feu aux alentours d’une heure du matin.

Il n’y a pas eu de victimes du côté des forces de l’ordre et des pompiers mais aucun des assaillants n’a pu être interpellé. Une enquête a été ouverte par le parquet de Pau et confiée aux policiers de la sûreté départementale.

Source: Sud Ouest/ La République des Pyrénées


Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs véhicules de police qui intervenaient sur des incendies de véhicules et de mobilier urbain sont tombés dans un guet-apens dans un quartier sensible de Pau. Visés par une pluie de projectiles, les fonctionnaires ont du se replier en urgence sous la charge d’assaillants véhéments. Il n’y a eu bien évidement aucune interpellation.

Vers 23h00, mardi 21 avril, quatre patrouilles de police sont envoyées dans le quartier très sensible de l’Ousse-des-Bois à Pau pour sécuriser l’intervention de pompiers sur des incendies volontaires de véhicules.

A leur arrivée sur les lieux, pompiers et policiers constatent la présences de plusieurs véhicules en flammes mais se trouvent bloqués devant une barricade constituée de containers-poubelles enflammés.

Un groupe hostile d’une dizaine de “jeunes” se trouve derrière le barrage en flammes et prend à partie les fonctionnaires en les bombardant aussitôt d’une pluie de projectiles de toutes sortes.

Immédiatement un premier véhicule de police est atteint et devant une charge des racailles qui se précipitent, véhéments, vers les voitures des fonctionnaires, ceux-ci sont contraints de prendre la fuite et se replier plus loin dans le quartier!

Pompiers et policiers devront attendre plus de deux heures avant que les racailles se dispersent et que les véhicules en flammes puissent être éteints par les soldats du feu aux alentours d’une heure du matin.

Il n’y a pas eu de victimes du côté des forces de l’ordre et des pompiers mais aucun des assaillants n’a pu être interpellé. Une enquête a été ouverte par le parquet de Pau et confiée aux policiers de la sûreté départementale.

Source: Sud Ouest/ La République des Pyrénées

Laveritepourtous.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s