On croyait avoir tout vu avec la Sibête mais Lætitia Avia n’est pas en reste et annonce la couleur à l’assemblée nationale pour présenter sa loi liberticide

Voici ce qu’à déclarer sur Twitter miss AVIA:

« A vous mes chers trolls, haters, têtes d’œuf anonymes, qui vous croyez seuls cachés derrière vos écrans, qui êtes petits et lâches, sachez que nous nous battrons pour vous mettre face à vos responsabilités (…) c’est la fin de l’impunité ! »

Voilà les mots doux de Lætitia Avia la taxi-mordeuse, adressés à qui ?… Mais à nous tous, n’en doutons pas ! 

Elle viendra nous chercher n’importe où, a-t-elle dit, et s’il le faut, avec les dents !

Tout cela avec un regard de haine pétrifiante, et pour présenter quoi ? Une loi contre la haine. Belle logique des députés de la république en marche arrière.

Après les députées-gourdasses Fabienne Colboc, Anissa Kheder, Émilie Harel, qui ne savent pas dire trois mots à la suite qui aient du sens, et pour lesquelles tout est facile, il suffit d’emprunter car ce sont « ceux qui ne sont rien » qui paient, voilà Lætitia Avia, et on l’adore : elle au moins elle sait parler, mais comme dans le conte de Charles Perrault, ce sont des crapauds et des serpents qui sortent de sa bouche.

Cette député(e) LREM et porte-parole du mouvement nous menace mais ferait bien de balayer devant sa porte. Car le journaliste David Perrotin vient de révéler fort opportunément le comportement de Lætitia Avia sur Mediapart.

http://www.fdesouche.com/1374239-david-perrotin

Cette sympathique député(e) a un comportement qui ne peut pas être celui d’un député, avec ses subordonnés. Elle tiendrait volontiers des propos racistes, sexistes, homophobes, et aurait des attitudes humiliantes. Cinq de ses collaborateurs témoignent de comportements qui n’ont rien à voir avec ses engagements publics. Avia faisait régner dans son équipe une détestable ambiance.

Les propos racistes  et homophobes : à l’un d’eux, d’origine asiatique, elle lance : « ça sent le Chinois » et critique : « tu es un faux Chinois, tu ne connais pas mac » ! Au sujet de sa loi, elle parle d’ « amendement des PD ».

Les comportements humiliants : à l’une, elle demande, par jour de chaleur, de lui brumiser les jambes. On n’est pas loin de l’esclave qui doit suivre son maître en jouant de l’éventail pour éloigner les mouches. Cela se fait peut-être au Togo (encore que…) mais pas en France.

Un autre, qui avait dit son intérêt pour le congrès des maires, n’a pas pu s’y rendre parce qu’il devait… corriger des copies des étudiants de Science Po à la place d’Avia !

Une autre encore n’a pas été payée pour le premier mois passé à travailler pour Avia. La journée de travail durait de 7 h du matin à 1 heure le jour suivant. Une de ses collaboratrices partie se confiner en Province a été sommée de revenir. Et tout le reste à l’avenant.

Lætitia Avia a essayé aussi de corriger sa page Wikipédia qui parlait un peu trop à son goût de sa haine pour les chauffeurs de taxi qui demandent à être payés.

Alain Jakubowicz, ex-président de la Licra, a dit ce qu’il en pensait et pour une fois on peut être de son avis :

« Si ces faits sont avérés, ils ne peuvent restés sans suite. En tout cas et a minima une loi sur le racisme ne peut pas porter le nom d’une députée qui aurait tenu de tels propos. Toute la lumière doit être faite. Et vite ! »

La loi Avia est très controversée. D’abord par la Commission nationale consultative des droits de l’homme qui avait émis un avis défavorable : « ce texte fait peser une menace disproportionnée sur la liberté d’expression en raison de la procédure envisagée. Celle-ci fait reposer l’appréciation du caractère illicite d’un contenu sur les plateformes, via des algorithmes et des modérateurs peu formés, en lieu et place des autorités judiciaires. »

Éric Zemmour critique aussi cette loi : pour lui, la haine n’est pas une notion juridique, c’est un sentiment. On n’a donc pas à légiférer sur ce sentiment. Ce serait pénaliser nos pensées. On ne pourra plus, si la loi est votée, critiquer l’islam, l’immigration, ni quoi que ce soit, comme c’est déjà le cas en Allemagne qui a une loi équivalente. Ce sera la fin de la liberté d’expression.

Lætitia Avia vient de déclarer qu’elle allait porter plainte pour diffamation. On risque de rire encore un peu.

Les « têtes d’œufs anonymes », voilà une jolie expression, très porteuse. Nous devrions, nous les « têtes d’œufs anonymes », (décidément, j’aime bien), nous réunir dans une association qui porterait ce nom. Voilà qui aurait de l’allure !…

Cette association aurait pour but d’opposer à certaines « têtes » de personnes importées en France et ne faisant pas honneur à leur pays d’origine, ni par leurs actions ni par leurs paroles ni par leur amour de notre pays, un certain nombre de comportements plus adaptés et plus respectueux de nos coutumes à nous, sans doute vieillottes et démodées.

Mais les « têtes d’œufs » ne doivent pas trop rêver. La loi, ce soir, est votée.

Laveritepourtous.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s