Vous êtes plusieurs à nous interroger sur notre remise en cause de la réalité du Covid-19 et nous souhaitons vous apporter les précisions suivantes :

– À ce jour, selon nos informations, il n’existe aucune preuve tangible de la découverte d’un coronavirus dont on ignorait l’existence jusqu’à présent (par exemple, il n’aurait pas été détecté au microscope électronique) ;

– Plusieurs spécialistes nous ont déclaré que les prétendus tests de détection du « Covid-19 » étaient tous fantaisistes et que tout au plus ils permettaient de détecter la présence de certaines protéines dans les tissus, mais que ces protéines peuvent avoir de multiples origines, y compris des origines physiologiques (produites normalement par notre corps) ;

– Les coronavirus sont répertoriés à partir des années 1930 et ils sont impliqués dans les grippes et autres affections pulmonaires hivernales ;

– Le fait que des médicaments anciens (comme la chloroquine, l’hydroxychloroquine ou l’azithromycine), ou très anciens (comme l’Artemisia annua) permettent de prévenir ou de soigner en quelques heures les affections pulmonaires auxquelles l’Église Mondialiste a associé le pseudo « Covid-19 », nous laisse penser (si cela est encore autorisé) que si un coronavirus jusqu’alors inconnu est associé aux pathologies hivernales, rien de particulier ne le démarque des précédents ;

– Comme le rappelle régulièrement le professeur Raoult, qui fait à ce sujet de la médecine chinoise sans le savoir, les maladies infectieuses sont des maladies « d’écosystème », c’est-à-dire qu’elles sont dues à des facteurs pathogènes qui apparaissent dans notre environnement (comme ceux qui accompagnent l’arrivée de l’hiver). Ainsi, si une nouvelle forme de maladie infectieuse apparaît chez certains individus (comme certaines formes de pneumonies cet hiver), c’est que leur écosystème a subi une modification inhabituelle ;

– Qu’est-ce qui est modifié dans l’écosystème des victimes du prétendu Covid-19 qui sont principalement des personnes âgées ? En Occident, on parle du dangereux vaccin contre la grippe qui est modifié tous les ans et qui semble associé de manière très importante aux formes graves des atteintes pulmonaires de l’hiver 2019-2020. À Wuhan, on a parlé de la 5 G dont la ville serait une ville-test.

Choisir l’exil, soit, mais où aller ?

Vous êtes très nombreux à nous poser la question, nous vous la retournons.

Pour nous, ce qu’il y a de plus important, c’est de trouver une terre d’accueil sur laquelle le Nouvel Ordre Mondial n’a pas d’emprise, ou peu d’emprise, et où il n’existe pas d’obligation vaccinale.

Nous pensons également que si le Président Donald Trump n’est pas réélu, l’Union Européenne uniformisera sa politique vaccinale (et fiscale) en s’inspirant des obligations françaises.

La question étant de savoir quels pays quitteraient en cas ce IV° Reich ?

À toutes fins utiles, un fidèle lecteur, Laurent L. nous a transmis ce lien qui mène vers la liste des pays de l’Union Européenne et des obligations vaccinales, ou non, qui y sont en vigueur.

À consulter en cliquant « Les obligations vaccinales dans les pays de l’Union Européenne ».

Organiser notre clandestinité pour mieux combattre

Le professeur Perronne nous recommande de nous soigner clandestinement avec l’hydroxychloroquine (ne pas oublier l’efficacité de l’azithromycine) et l’Artemisia annua (recommandée par la pharmacopée chinoise depuis plus de 2300 ans) en cas d’atteintes pulmonaires hivernales.

Il a raison, mais il n’y a pas que nos soins que nous devons faire dans la clandestinité. Nos implications personnelles dans ce combat vital qu’il faut mener pour nos droits fondamentaux d’être humain et nos libertés individuelles doivent également devenir clandestines.

Former des cellules combattantes (le combat intellectuel est important)

Nous renouvelons notre recommandation de former des cellules combattantes (intellectuellement et digitalement) de trois personnes sans qu’il y ait la moindre trace numérique, le moindre fichier informatique, le moindre papier qui contiennent leur composition et leur organisation.

Le rôle de ces cellules ? Le débat politique, le renseignement (qui sont nos ennemis, où sont-ils, comment les atteindre ?), la communication (comment agir sur les réseaux sociaux, quels messages diffuser, comment relayer nos lettres par exemple).

Vous ne devez pas vous réunir en public et lorsque vous échangez, cela doit se faire sans téléphone portable avec vous. L’idéal est de vous retrouver dans des endroits isolés pour faire du sport (marche, vélo, footing, pétanque, etc.).

Précaution avec les fonctionnaires

N’imaginez pas une seconde que nous ne sommes pas surveillés par des fonctionnaires de tout poil (dont beaucoup sont près à nous éborgner, à nous tabasser, à nous gazer ou à nous emprisonner), il faut les fuir lorsque c’est possible, y compris ceux qui font partie de nos « amis » ou de notre famille (nous sommes toujours trahis par des amis ou des familiers).

Lorsque nous sommes dans l’obligation de les fréquenter, il est préférable qu’ils soient convaincus que nous sommes de leur côté en toutes choses, et il est inutile de débattre avec eux sur des sujets autres que météorologiques.

Il faut se méfier comme de la peste des fonctionnaires qui se montreraient critiques vis-à-vis des mesures gouvernementales (ils n’ont qu’à mettre leurs actes en conformité avec leur pensée et quitter la fonction publique), ce sont pour la plupart des informateurs de police (et s’ils ne le sont pas encore, ils le deviendront très vite).

Les pires sont les fonctionnaires de l’Education Nationale, en particulier les enseignants qui sont d’ailleurs chargés de ficher les familles « Covido-sceptiques » en signalant les propos de leurs élèves au ministère avec les coordonnées de la famille (dès la maternelle).

N’imaginez pas une seconde qu’un fonctionnaire puisse partager nos valeurs, puisse être, par exemple, pour le Référendum d’Initiative Citoyenne ou la suppression du scandaleux statut de la fonction publique.

Bien courageusement à tous, préparons-nous au pire, résistons, ne nous soumettons pas à l’Éborgneur en chef des Gilets jaunes, à ses ministres, à ses fonctionnaires et aux politiciens de tout bord, du Rassemblement National à la France Islamiste du raciste Jean Luc Mélenchon (voir ou revoir sa déclaration à ce sujet en cliquant sur « L’islamiste Mélenchon déteste les blonds aux bleus »).

Laveritepourtous.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s